Les Fonctions et Services écosystémiques

Le 10 mai à Clermont-Ferrand

sur le site INRA : le Crouel - 5 chemin de Beaulieu - 63 000 Clermont-Ferrand
  • "Salle Louis Gachon"

Qu'est-ce que c'est ?
Wikipedia :
Les bénéfices que les humains retirent des écosystèmes sans avoir à agir pour les obtenir.
Il faut distinguer les « services » des « fonctions écologiques » qui les produisent : les fonctions écologiques sont les processus naturels de fonctionnement et de maintien des écosystèmes, alors que les services sont le résultat de ces fonctions.
Ces services sont par exemple la production de l'oxygène de l'air, l'épuration naturelle des eaux, la biomasse qui nourrit les animaux domestiqués, pêchés ou chassés, l'activité des pollinisateurs dans les cultures et celle des organismes qui produisent et entretiennent l'humus, la séquestration naturelle de carbone dans le bois, les sols, les mers et le sous-sol, ou encore le recyclage permanent des nutriments et de la nécromasse par les animaux, champignons, bactéries.
On y inclut parfois les aménités offertes par la nature comme la beauté des paysages.

La notion de services écosystémiques offre un cadre de réflexion pour raisonner l’importance de la conservation de la biodiversité et d’un bon fonctionnement des écosystèmes. Elle recouvre l’ensemble des propriétés des écosystèmes permettant d’assurer le bien-être de l’homme ou de la nature et intègre les processus à travers lesquels les écosystèmes et les espèces qui les composent, entretiennent et satisfont à la vie humaine.

Les systèmes herbagers, producteurs de services multiples(30mn)

  • Pascal Carrère(1),
en collaboration avec A. Farruggia(2), E. Zapatta(2), G. Ruggraff(1), et S. Hulin(3).
1- INRA, UR874- Ecosystèmes Prairiaux, F-63039 Clermont-Ferrand - pascal.carrere@clermont.inra.fr
2- INRA, UMR1213 Herbivores, 63122 Saint Genès-Champanelle
3 - Pôle fromager AOP Massif central, 20 Côte de Reyne, 15000 Aurillac – coordination ATOUS


Les prairies d’Europe occidentale sont des systèmes gérés, dans lesquels les interventions de l’éleveur impactent le fonctionnement de l’écosystème et ses propriétés. Les prairies abritent une biodiversité végétale, animale et microbienne importante, et fournissent l’essentiel de l’énergie et des protéines nécessaires à la production des systèmes d’élevage qu’ils soient laitiers ou allaitants. Leur diversité morphologique en fait un élément incontournable des paysages et elles contribuent à leur typicité et à leur esthétisme. L’ensemble de ces éléments correspondent à des « services », qui pourtant ne sont pas toujours considérés à leur juste valeur. Cela peut être dû au fait que la notion même de services reste difficilement appropriable et constitue une des limites à son transfert vers les acteurs opérationnels.
Cet exposé introductif présentera les bases théoriques de la notion de service en illustrant les quatre grandes catégories actuellement considérées : support, approvisionnement, régulation, culturel. Il s’appuiera ensuite sur les travaux des projets CASDAR Prairies AOP et ATOUS pour illustrer cette notion de l’échelle parcellaire à celle du territoire.




Voir ou revoir le DIAPORAMA

Thème de la pollinisation


- Retour d'expérience de l' EPL de Toulouse-Auzeville (20mn)
  • Cécile Furmanik - enseignante au lycée agricole
Présentation du volet pollinisateur du Casdar « développement agricole et rural pour la transition agro-écologique des exploitations et ateliers technologiques de l'enseignement agricole » qui a démarré l'an dernier
Pollinis’acteurs : Maximiser les services écosystémiques sur l’exploitation de l’EPL d’Auzeville et sur son territoire
Différents projets pédagogiques sont greffés sur le casdar et je me propose de présenter 3 actions mises en œuvre, l'implication de plusieurs filières de l'EPL, le bilan intermédiaire des actions et les perspectives :
- Suivi de bandes enherbées constituées de mélanges favorisant pollinisateurs et auxiliaires sur notre site
- Inventaire et Cartographie des infrastructures agroécologiques sur l'exploitation et un territoire partenaire ( avec volet potentiel mellifère)
- Suivi des pollens dans le rucher sur le site de notre exploitation.




Voir ou revoir le DIAPORAMA

- " Insectes butineurs et transports de pollens dans les prairies permanentes : connaissances des processus pour l’étude du service de pollinisation " (25mn)
  • Jean-Noël Galliot - Anne Farruggia – INRA Clermont-Fd - UMR Herbivores / RAPA, Relations Animal Plantes et Aliments

  • Imaginez…des prairies, un temps clément, et des insectes posés sur des fleurs en train de se gorger de nectar et de travailler en même temps au maintien de la diversité floristique de nos prairies… Ce sont ces réseaux « insectes -fleurs » que nous avons explorés dans 6 prairies de la ferme expérimentale de Marcenat en s'appuyant sur des observations visuelles et sur la technique de barcoding ADN. Nous avons piégé 394 insectes butineurs, très majoritairement des Diptères (72%) et 20% d’Hyménoptères dont 47% d’abeilles sauvages. Avec le barcoding, nous avons montré que 87% des insectes capturés transportaient du pollen et 45% transportaient deux genres ou plus de plantes. Le barcoding est un outil d’avenir puissant qui nécessite encore quelques améliorations pour être pleinement opérationnel.



Les services écosystémiques : J-N Galliot par supagroflorac
Voir ou revoir le Télécharger le fichier Farruggia_Polipr_JS_ServicesEco_2016mai10.pdf

11h-11h20 : PAUSE

11h20 – 12h30 : Thème de la bio-régulation et auxiliaires de culture
- Retour d'expérience de l'EPL de Quétigny (20mn)
Lionel Raynard - Directeur de l'exploitation agricole du lycée

Présentation des travaux accomplis par Geneviève Codou David (enseignante biologie-écologie), dans le cadre du programme  BiodivEA : recensement de la biodiversité des champs cultivés, en paysage de plaine céréalière, et en particulier étude des populations de carabes et évaluation de leurs capacités de prédation des graines d'adventices.
Ce projet a bénéficié de l'appui de partenaires scientifiques comme l'UMR biologie et gestion des adventices de l'INRA de Dijon et du soutien de partenaires techniques comme les Chambres d'Agriculture de Côte d'Or et Picardie.
Des stagiaires de BTS et 1ère année de Master ont été associés aux travaux d'inventaire et certaines séances de terrain ont impliqué des élèves et étudiants de l'établissement.
Il est encore trop tôt pour en tirer des prescriptions. Le programme poursuivait avant tout un objectif d'inventaire et de découverte de la biodiversité fonctionnelle.



Les services écosystémiques : Lionel Raynard par supagroflorac

Voir ou revoir le Télécharger le fichier RaynardAuxilCulturesJS_ServicesEcos_2016mai10services_ecosystemiques.pdf

- Processus de régulation des bioagresseurs des cultures (35 mn)
Nathalie Smits – Montpellier  SupAgro - UMR SYSTEM " Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens"

De nombreux groupes d’animaux, dont beaucoup d’arthropodes, sont connus pour participer à la régulation des bioagresseurs des cultures (surtout ravageurs et adventices). Pour ne pas leur nuire, voire les favoriser, il est nécessaire de les connaître, de comprendre leur mode d’action et leurs besoins en terme de nutrition ou d’habitat, leur vulnérabilité. Il est également nécessaire de pouvoir mesurer leur efficacité et celles des méthodes destinés à les favoriser. Sur la base d’exemples concrets, nous aborderons la complexité des processus mis en jeu et quelques-unes des difficultés rencontrées pour favoriser la régulation naturelle des ennemis des cultures.



Les services écosystémiques : Nathalie Smith par supagroflorac

Voir ou revoir le Télécharger le fichier Smits_Bioregul_JS_ServicesEcos_2016mai10.pdf

12h30 – 14h : REPAS

14h – 15h : Approche économique des services écosystémiques
"Peut-on donner une valeur marchande à la biodiversité ?"
  • Vidéo de Jean-Michel Salles – UMR LAMETA Montpellier, économie de l’environnement et des ressources naturelles, économie de la biodiversité.
  • lien : https://www.youtube.com/watch?v=WSqngN7kuvw
    • Animation du débat par Jean-Luc Toullec



Les services écosystémique : Jean-Michel Salles par supagroflorac


15h – 16h : Approche sociologique
- "Agriculture et services écosystémiques : apprendre à penser et agir avec la nature dans la transition agroécologique" (40mn)
Patrice Cayre -  AgroParisTech / UMR Metafort et Animateur réseau national " Former à produire autrement"

La notion de services écosystémiques (SES) et les débats auxquels elle donne lieu pourraient être un « indice » de l’envergure des changements induits par la transition agroécologique, dès lors qu’on considère celle-ci comme une transformation du rapport des agriculteurs à la nature, à la technique, à la société et plus globalement, comme un changement de leurs rapports « au monde ». Apparus à la suite du Millenium Ecosystems Assessment (MEA), les SES sont une tentative pour donner de la « valeur » à la biodiversité en rendant commensurables - et donc évaluables - les interactions entre activités humaines et propriétés des écosystèmes. S’agissant alors de préciser quels sont les « bons » indicateurs, de nombreuses controverses émergent pour statuer ce à quoi il faut « tenir » dans la transition agroécologique, entre ce qui apparaît comme « juste » du point de vue moral, ce qui est posé comme « vrai » du point de vue de la science ou ce qui « compte » dans le champ de l’économie.
C’est ce à quoi se confrontent celles et ceux en charge d’accompagner la transition agroécologique. A partir de quelques exemples nous tentons de dégager quelques principes susceptibles d’ébranler les visées productivistes du référentiel agricole, ainsi que le paradigme de la modernité et le cadre ontologique dans lesquels il s’inscrit.

Voir ou revoir le Télécharger le fichier Patrice_CayreSocio_JS_ServicesEcos_2016mai10.pdf

16h – 16h30 :
Présentation de ressources pédagogiques

16h30 – 16h45 :
Bilan de la journée


Des ressources pédagogiques :



et vient de sortir :
Repenser les relations nature et société de Denis Pesche et Philippe Méral
Éditeur : Quae
Collection : Nature et société
Parution : 26/05/2016
Depuis une dizaine d’années, la notion de « services écosystémiques » est devenue incontournable quand on parle de biodiversité. Cet ouvrage aborde les origines, les causes et les conséquences de cette notion ; il fait le point sur la genèse et la diffusion de la notion, son transfert dans les espaces nationaux et sa réalisation effective ou potentielle dans des instruments ou des politiques.


  • L'outil de diagnostic des pratiques fourragères en zones fromagères AOP du Massif central
L'outil de typologie multifonctionnelle des prairies en zones fromagères AOP du Massif central
http://www.prairies-aoc.net/prairies-aop-pole-fromager-aop-massif-central/


  • Site du Casdar AUXIMORE : Information et échanges sur les protocoles de suivi, l'identification des auxiliaires et ravageurs en systèmes de grandes cultures
Ce projet a pour ambition de répondre à des objectifs identifiés comme prioritaires dans le cadre du plan Ecophyto : capitaliser les connaissances agroécologiques sur le contrôle biologique des bioagresseurs à l’échelle de la parcelle, de l’exploitation agricole et du paysage et les traduire en outils utilisables par le développement agricole et les agriculteurs.
http://www.blog-auximore.fr/?p=430

  • Projet MUSCARI (2014-2017) : «Mélanges botaniques Utiles aux Systèmes de Culture et Auxiliaires permettant une Réduction des Insecticides»
Objectifs : Le projet Muscari ambitionne de contribuer à une meilleure appropriation de la biodiversité dite "ordinaire" par les producteurs, par plusieurs actions connectées et successives :
- une réflexion sur les protocoles à mettre en place pour évaluer les services rendus par cette biodiversité,
- une mise en place de suivis faunistiques sur des espèces et mélanges choisis,
- une compilation d'informations pour parvenir à la création de mélanges botaniques optimisés selon les objectifs et conditions de culture,
- une capitalisation des données existantes et acquises dans le cadre du projet, au sein de la base de donnée Herbe@ et via d'autres médias,
- la mise en place d'actions de démonstration et de supports d'accompagnement pour l’implantation de ces mélanges fleuris in situ.
Ces actions favoriseront une démarche pro-active des agriculteurs et techniciens pour mettre au point des mélanges garantissant une meilleure adéquation entre terroir et potentiel de biodiversité.
Voir la plaquette de présentation : http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/plaquette_muscari_cle012c6e.pdf
En savoir plus sur ce projet : http://www.grab.fr/5956-5956

  • PARMI : Promotion Agroecology deMands Innovation in education
Objectifs du projet PARMI :
• construire une offre de formation numérique en agroécologie fondée sur une forte interdisciplinarité (agronomie, écologie, sciences économiques et sociales, sciences biologiques) et sur l’intégration de connaissances scientifiques, techniques et opérationnelles ;
• utiliser ces ressources numériques dans 5 situations au Nord et au Sud : (i) une école chercheur internationale, des formations de Master et d’école doctorale (ii) à Montpellier  SupAgro et (iii) à l’Université d’Antananarivo, (iv) des formations de l’enseignement technique agricole (v) un MOOC destiné à un large public.
Ces situations d’usage des ressources numériques sont conçues pour être des lieux de création de nouvelles ressources, de partenariat N-S et enseignement technique - supérieur, permettant ainsi de renforcer le dispositif de co-construction des ressources et la mutualisation des connaissances.
http://www.supagro.fr/ferme_wiki/wikis/Parmi/wakka.php?wiki=PagePrincipale