Numérique agricole, comment s'en emparer pour l'enseigner ?

Mardi 6 décembre 2022 - à distance


Pré-inscription avant le 2 décembre


Dans le contexte actuel de transition agroécologique et de développement du numérique, l'utilisation de ces nouveaux outils s'amplifie dans le domaine de l'agriculture. Pour l'enseignement agricole, cela implique de développer de nouvelles compétences en s'appuyant sur les travaux de recherche dans ce domaine.
Cette journée permettra à la fois de faire le point sur les avancées scientifiques, de participer à des échanges autour d'expérimentations menées dans les établissements, de découvrir des ressources mobilisables dans les enseignements, mais aussi de démystifier ce concept.

Les objectifs de cette journée :
- Connaître et transmettre la vision développée par les chercheurs sur le numérique agricole.
- Échanger sur les enjeux tels que perçus par les agents du technique et par les chercheurs.
- Mettre en place une interaction entre des enseignants du technique et du supérieur sur le sujet.
- Accéder à des sources et ressources de pointe sur le sujet.
- Se mettre en projet à partir des découvertes et des témoignages d’expérimentations menées avec des apprenants de l’enseignement agricole.

Construite en partenariat entre L’Institut Agro, Agrotic, Réso'them et le MAA, cette journée permettra d’approfondir les connaissances sur les solutions numériques et leurs effets sur l'agriculture. Leur usage sera mis en avant par des témoignages de l'enseignement agricole et au regard de l'évolution des métiers liés à cette thématique. Des ateliers de découverte d’outils mobilisables dans le cadre des enseignements permettront d'envisager concrètement la mise en place d'actions.

La formation a lieu de 9h à 17h à distance sur Zoom.

Équipe de conception et d’organisation :
Iris Bumb, Ingénieure formatrice à L’Institut Agro - Florac
Christian Resche, Ingénieur formateur à L’Institut Agro - Florac
Thomas Crestey (Agrotic)
Vincent Jéhanno (Réso'them)
Stéphane Genoux (Inspection MAA)

Intervenant-e-s :

Présentations de la matinée :

  • Directeur scientifique de l'ACTA
Le Réseau Mixte Technologique du Numérique Agricole Développer l’Enseignement, l'eXpérimentation et les Usages (RMT NAEXUS)

L’objectif de cette intervention sera de montrer comment les travaux de réseaux tels que les RMT peuvent constituer un levier dans le transfert des connaissances sur le numérique agricole, transfert qui peut s’effectuer entre professionnels du secteur mais également vers les étudiants grâce à plusieurs types d’actions (formations continues, intervention dans des établissements d’enseignement supérieur et technique, veille, etc.).

  • Inspecteur pédagogique Documentation et Technologies de l’informatique et du multimédia depuis 9 ans
Directeur adjoint d’EPLEFPA pendant 5 ans et président adjoint du BTSA productions horticoles.
Chargé des examens et concours et DRTIC dans un SRFD pendant 5 ans.
Enseignant et formateur pendant 14 ans dans un EPLEFPA.
Ancien agriculteur et technicien agricole en arboriculture et viticulture.
Auteur de manuels scolaires en TIM chez Educagri éditions.

  • Animateur du Réso'them Agriculture numérique et agroéquipement
Ancien enseignant en agronomie dans la filière de formation en agroéquipement et ancien référent « Enseigner à produire Autrement » depuis le premier plan EPA.
En charge depuis février 2022 de l’animation du nouveau réseau « Agriculture numérique et agroéquipement » faisant partie du collectif Réso’them, un collectif de 10 animateurs thématiques pour accompagner la transition agroécologique dans l’enseignement agricole.
L’objectif du réseau est de faciliter et d’accompagner l'arrivée des agroéquipements innovants et du numérique professionnel dans les établissements de l'enseignement agricole (en particulier sur leurs exploitations et ateliers technologiques) et permettre une appropriation au sein des établissements de l'enseignement agricole du numérique et des nouvelles technologies en phase avec les enjeux de la transition agroécologique.

  • Secrétaire Générale de l’Aprodema

  • Chercheur - INRAE
Agronome de formation, diplômée d’Agroparistech avec une spécialisation en économie de l’agriculture et des ressources, elle a réalisé sa thèse en économie à l’Inra Montpellier au sein de à l’UMR Innovation et en partenariat avec l’UMR AGIR de Toulouse. Elle a travaillé sur l’arrivée du numérique dans le secteur agricole et son enjeu pour la transition agroécologique.
Le numérique se développe de façon importante dans le secteur agricole, il offre de nombreuses perspectives mais soulève beaucoup de questionnements. Comment le numérique influence les systèmes d’innovation de l’agriculture, c’est-à-dire ses réseaux, ses acteurs, ses institutions, ses dynamiques de connaissance, et influence la transition agroécologique, en favorisant ou non certains modèles agricoles ? Il n’existe que peu d’information sur les usages du numérique par les agriculteurs. Ainsi, un travail d’enquête auprès d’eux permettra d’établir différents profils d’usages du numérique afin de comprendre comment se fait ce développement, et quels en sont les impacts.

  • Responsable du réseau des DIGIFERMES®
Les Digifermes® sont un réseau de fermes expérimentales qui défendent une vision de l’agriculture connectée. Chaque ferme est appuyée par une structure de Recherche, Développement et Innovation, ce qui permet de s’appuyer sur leur excellence méthodologique pour mener des évaluations objectives avec rigueur des nouveautés technologiques. Les Digifermes® sont ouvertes aux entreprises du numériques, start-ups, organismes agricoles et à tous ceux qui veulent faire avancer l’agriculture. L’objectif des Digifermes® est de promouvoir une agriculture numérique qui réponde aux besoins des agriculteurs.

Témoignages de l'après-midi :

Témoignage sur l'utilisation de l'Herbomètre connecté :
  • prototypage d'un outil connecté au service de l'élevage
  • pédagogie de projet multi-classes, multi-disciplines et multi-sites
  • Fablab au service de la pédagogie
  • Tiers temps STABULAB


  • Responsable Mas numérique / Ingénieur de recherche équipe AgroTIC

Barcamps de l'après-midi :

  • animé par Christophe Auvergne
Utilisation du numérique pour réduire l’utilisation du glyphosate en viticulture
La nouvelle réglementation a fait passer la quantité maximale de glyphosate utilisable en viticulture de 2160g/ha à 450g/ha. Seulement il n’existe pas de matériel capable de positionner cette quantité sur le rang de vigne en maintenant une efficacité de désherbage correcte. La seule solution consiste à modifier l’utilisation du matériel existant en pivotant les buses pour réduire la bande désherbée. Une application a été créée pour faire les calculs automatiquement. http://desherbage.ca34.free.fr. Une clé imprimée en 3D permet de donner l’angle calculé à la buse.

  • animé par Basile Ploteau
L'Agrocam, une caméra auto-constructible de suivi des cultures
L'Agrocam est une caméra positionnée dans une culture permettant de réaliser des photos à un pas de temps régulier de celle-ci et de les mettre à disposition en ligne. Un tel dispositif permet de répondre à différents besoins des agriculteurs (suivi à distance des parcelles (enherbement, phénologie, maladie, etc), visualiser un historique de croissance), des conseillers (suivi à distance de parcelle, conserver des historiques), des chercheurs (développer de nouveaux indicateurs à partir du traitement des images pour accompagner des prises de décisions).
Ce dispositif est conçu autour de technologies Open-Source afin que chacun puisse contribuer à ce projet qui se veut libre. Le dispositif est actuellement installé sur des parcelles de vignes mais l'objectif est de disséminer l'Agrocam à d'autres cultures, de développer de nouveaux usages et de fédérer la communauté de personnes intéressées par le dispositif pour rendre l'outil encore plus accessible.

  • animé par Paul Vandome
Numérique et low tech au service de l'irrigation: des outils de pilotage accessibles à tous ?
La majorité des agriculteurs s'est déjà posé la question de la meilleure date pour arroser, ou de la bonne quantité d'eau à appliquer. Ce questionnement tend à s'accentuer à mesure que la pression sur la ressource s'intensifie (changement climatique, conflits d'usages) et que les performances de l'agriculture irriguée sont discutées. De nombreux outils d'aide à la décision pour la gestion de l'eau existent déjà, mais peuvent s'avérer difficilement accessibles techniquement et économiquement pour le secteur agricole. A travers les premiers résultats obtenus dans le cadre d'un projet de recherche international, nous discuterons des perspectives offertes par le numérique et les nouvelles technologies.

  • animé par Thomas Crestey
Le Domaine du Chapitre de l'Institut Agro Montpellier accueille depuis 6 ans le projet Mas numérique. Ce projet consiste à déployer sur une exploitation méditerranéenne en production des outils et services numériques commercialisés pour la viticulture de la vigne à la cave : station météo, modèle maladie, capteurs d'humectation foliaire, imagerie satellitaire, capteurs embarqués sur les matériels, système d'autoguidage, pressoir connecté, pilotage automatique des fermentations. L'utilisation de ces outils génère des retours d'expérience et des données qui sont consolidés et mis à disposition en ligne sur le wiki du Mas numérique. Ce données peuvent servir de contexte ou de matière pour rendre concret la place du numérique dans la production agricole et viticole et de données sources pour des travaux pratiques de type MIL SIG. Ce barcamp aura pour objectif de présenter le wiki et les ressources en ligne et de recueillir des souhaits de nouvelles informations intéressantes à partager pour l'enseignement.

  • animé par Yoann Valloo
L’autoguidage est aujourd’hui très répandu en grandes cultures pour ces avantages en termes de confort et d’efficacité de travail (coupure de tronçons, modulation, etc).
En viticulture, l’arrivée de cette technologie est encore à ses débuts mais on observe certains viticulteur.rice.s à l’initiative qui utilisent cette technologie notamment pour le travail du sol sur le rang qui demande des contrôles réguliers de la part du chauffeur. L’autoguidage permet de faciliter le travail de conduite pour se concentrer davantage sur l’outil et la précision du travail réalisé.

  • animé par Coline Billand
Farmbot : retour sur 5 ans d'utilisation d'une machine programmable et pilotable à distance pour semer, arroser, désherber un espace de 3m x 1,5m
Dans cet atelier vous trouverez des éléments de pédagogie, une présentation des projets en cours et passés, une démonstration et une prise en main à distance de l'outil.

  • animé par Baptiste Cher et Simon Cambay
Silva Numerica (SN), projet e-FRAN (PIA2 2017/2021), porté par l’EPLEFPA de Besançon, a élaboré un environnement virtuel éducatif pour apprendre la forêt par simulation en collège, en lycée général et technologique ainsi qu’en formation professionnelle. Le projet a permis de développer un prototype pour les apprentissages scolaires et professionnels complexes relatifs à l’écosystème forestier. Aujourd’hui, il est nécessaire de passer d’une version prototype à une version multi-applicative déployable, avec un modèle économique pérenne. Cette nouvelle phase de développement (2022/2024) permettra de consolider l’architecture logiciel, de proposer différentes solutions adaptées à chaque utilisation et d’intégrer une plateforme de gestion de parcours d'apprentissage.